fbpx

Accès clients            Appelez nous : 02 / 351 08 00

  • Blog

Quel montant faut-il épargner pour mener une vie confortable durant sa pension ?

Selon des chiffres récents, près de 4 millions de Belges, soit 80 % de la population active, se constituent une pension complémentaire dans le cadre de leur carrière comme salarié ou indépendant (2e pilier). Plus de 2,5 millions de Belges le font à travers l’épargne-pension auprès d’une banque ou d’une compagnie d’assurances. Ces chiffres sont non négligeables, mais il y a un grand « MAIS »...


Surtout lorsqu’on sait que plus de la moitié de la population ignore le montant dont il faut disposer pour partir à la pension l’esprit tranquille. Selon le statut – salarié ou indépendant –, il faut en effet pouvoir compter sur des montants situés entre 400 000 et 700 000 euros. Vous devez prendre en compte le fait que, pour de nombreux pensionnés, la vie sera un peu plus chère en raison du coût des soins de santé et des loisirs.

En dépit des possibilités de se constituer une pension de manière fiscalement avantageuse, de nombreux Belges ne dorment pas sur leurs deux oreilles. Près de 6 Belges sur 10 craignent en effet qu’ils ne pourront plus vivre confortablement une fois arrivés à leur pension.

Si vous faites partie de ces Belges inquiets, n’hésitez surtout pas à vous adresser à nous pour déterminer le capital dont vous aurez besoin après votre départ à la retraite. Plus tôt vous commencerez à le constituer, plus aisément vous comblerez le « trou » entre ce que l’État vous versera (la pension légale ou 1er pilier) et le montant à atteindre pour vivre confortablement. N’hésitez pas à prendre contact avec notre agence.

Solutions fiscalement avantageuses
Grâce à l’épargne-pension et l’épargne à long terme (3e pilier), vous pouvez vous constituer une pension à des conditions fiscalement avantageuses. Le nouveau gouvernement De Croo I a décidé de ne pas indexer la plupart des plafonds de réductions d’impôts et d’exonérations fiscales pour les années de revenus de 2020 à 2023.  Autrement dit, les plafonds fiscaux seront gelés entre 2020 et 2023 et reviendront au niveau de 2019.

Avec une exception : l’épargne-pension. Le gel n’interviendra qu’en 2021. En clair, en 2021, vous pourrez alimenter votre épargne-pension jusqu’à 990 euros en bénéficiant d’une réduction d’impôts de 30 % et au maximum 1 270 euros avec une réduction d’impôts de 25 %. Pour l’épargne à long terme, il y a un maximum de  2 350 euros.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les formules d’assurances pour se constituer une pension, n’hésitez pas à contacter notre bureau.    

Imprimer