fbpx

Accès clients            Appelez nous : 02 / 351 08 00

  • Blog

Check-list pour déclarer une inondation

Depuis 2007, les dommages liés à une catastrophe naturelle sont automatiquement couverts par l’assurance incendie risques simples. Que faire en cas de séisme ou d’inondation si vous êtes particulier ou exploitez un commerce de détail ?


Pour tout dommage occasionné au bâtiment ou à son contenu, l'intervention de votre assurance ne dépend pas de la reconnaissance de l’inondation comme catastrophe.

Avertissez d’abord l'assureur : il ouvrira un dossier et planifiera une visite d'expert. Evitez ensuite que le sinistre ne s’aggrave : ne rétablissez pas l'électricité dans les lieux humides, mettez au sec les appareils électriques et tout ce qui peut être sauvé ou réparé. L’assureur vous fera assister si nécessaire et vous aidera à limiter les dommages si tout risque d'extension n'est pas écarté.

En attendant l'expert, rassemblez des preuves. Des photos du bâtiment ou du contenu peuvent accélérer le règlement du sinistre. Dressez aussi la liste des biens endommagés. En l’absence de justificatifs, une description des biens peut suffire.

Selon l'ampleur des dégâts, leur montant sera évalué sur place par un expert, un inspecteur d'assurances, voire votre courtier. Pour des dommages limités, un règlement peut avoir lieu sur place moyennant votre accord. Dans tous les cas, l'indemnisation surviendra dans les 30 jours après que vous ayez entériné le montant. Attention : certaines exclusions peuvent être spécifiées dans le contrat.

Si des dégâts apparaissent après le passage de l'expert, ils peuvent encore être déclarés à l'assureur – le lien devant être démontré. Au cas où votre habitation est temporairement inhabitable, vos frais de relogement seront pris en charge.

Imprimer