fbpx

Accès clients            Appelez nous : 02 / 351 08 00

  • Blog

Votre jardin et votre jardinier sont-ils bien assurés ?

Les beaux jours arrivent. Comme bon nombre d’entre nous, vous faites sans doute appel à une connaissance, un voisin ou un ami pour préparer votre jardin au printemps. Moyennant une petite rémunération « en noir ». Mais à quoi vous exposez-vous en cas d’accident pendant ces travaux de jardinage ?


Même si vous payez votre jardinier au «noir», vous êtes malgré tout obligé de souscrire une assurance accident du travail ou une assurance gens de maison. Cela ne vous coûtera pas très cher, environ 50 euros par an. Il est également possible de souscrire ce type d’assurance en complément d’une assurance familiale.

L’assurance accident du travail couvre les dommages résultant d'un accident survenu pendant les heures de travail. Elle couvre aussi les dommages subis lors d'un accident survenu sur le chemin du travail vers ou en provenance de votre domicile. Elle vous indemnise de la perte de salaire en cas d’incapacité de travail temporaire, vous paie une rente en cas d'incapacité permanente de travail ou de décès et vous rembourse vos frais médicaux.

Si aucune assurance n'a été souscrite pour le jardinier, Fedris, anciennement Fonds d'Accidents du Travail, indemnisera d'abord la victime et ensuite exercera un recours contre la personne ayant employé le jardinier. Comme vous pouvez l’imaginer, cette situation peut se révéler très coûteuse.

Grâce à cette assurance, vous respectez la loi sur l'assurance accidents du travail. Par contre, vous ne respectez pas les obligations liées à la sécurité sociale et les impôts. L'assurance responsabilité n'est pas une assurance contre le travail non déclaré, mais limite les risques financiers en cas d'accident.

Si vous voulez avoir l’esprit tranquille dans ce domaine, l'emploi des titres services est la meilleure solution. Dans ce cas, vous êtes automatiquement en règle avec la sécurité sociale, l’assurance accident du travail et les impôts.

Une prime complémentaire pour avoir un jardin bien aménagé n’est pas de l’argent perdu

Le moment est peut-être venu d’examiner comment votre jardin est assuré. De nos jours bien plus qu’un coin de verdure et du mobilier, un jardin comprend des meubles de salon tendance, un luxueux barbecue aux airs de cuisine extérieure, de belles plantes, un étang et, parfois même, une piscine. Tout cela est-il toutefois bien assuré contre les dégâts de tempête, par exemple ?

L’« assurance incendie » classique ne les couvre pas. Un barbecue ou des meubles de jardin peuvent éventuellement faire l’objet d’une extension de couverture limitée. Néanmoins, si vous désirez assurer pour ainsi dire tout ce qui se trouve sur le terrain de votre magnifique jardin paysager, il est recommandé de souscrire une garantie complémentaire « jardin » dans le cadre de votre assurance incendie. Vous vous demandez sans doute quel est le prix d’une telle assurance jardin. Certaines compagnies appliquent une augmentation (par exemple de 10 %) de la prime liée à l’assurance bâtiment. D’autres demandent une prime forfaitaire permettant d’assurer un montant prédéfini (par exemple, une couverture jusqu’à 50 000 euros coûte environ 50 euros). C’est précisément en raison de ce large éventail de garanties qu’il est préférable que nous analysions ensemble les différentes offres. Nous constaterons peut-être qu’une assurance jardin n’est pas nécessaire, mais l’expérience nous a montré que, pour les personnes ayant beaucoup investi dans leur jardin, souscrire une prime complémentaire afin de bénéficier d’une assurance jardin n’est en rien une dépense superflue.

Imprimer